Le web 3.0 : "smart & social"

le web 3.0

le web 3.0Je pense que chacun peut se faire sa propre interprétation de ce qu’est le web 3.0.  Ce terme sort plutôt de l’underground tel une Urban Legend, mais rien d’officiel dans cette appellation. Pour moi, ça n’est rien de plus qu’un concept marketing, mais il est justifié: le web d’aujourd’hui est bel est bien une évolution !

Alors… quoi de neuf ?

Le social :

Ce ne sont plus les pontes ou les modérateurs qui peuvent gérer la diffusion d’information sur le web. La masse de données à traiter et les nouveaux internautes dont le nombre croît de façon exponentielle; on force les ingénieurs du web à trouver de nouvelles solutions pour orienter ces flux. Si le contenu est jugé intéressant, il sera partagé, tweeté, buzzé par les internautes !

On parlait déjà du boom des réseaux sociaux pour le web 2.0. Aujourd’hui, du fait de leur succès, on leur attribue de plus en plus de rôles :  jeux, rating de contenu, nouvelles techniques de marketing… On peut donc très facilement trouver des informations pertinentes et vérifier la confiance qu’on peut leur attribuer en fonction de son succès et de la qualité du réseau dans lequel l’information est diffusée. Car parallèlement à cette croissance, le nombre d’arnaques, d’attaques pirates et de spammeurs a lui aussi augmenté. Il apparaît alors une réelle nécessité de trier, de sécuriser et de mettre en confiance.

L’internaute au pouvoir :

Par les réseaux sociaux, c’est maintenant vous qui décidez de la mode du net. Les moyens techniques ont suivi ce mouvement puisque dorénavant il est extrêmement facile de gérer son propre blog  sans avoir aucune connaissance technique : les éditeurs WYSIWYG sont performants (tinymce), les gestionnaires de contenus sont de plus en plus complets et faciles à prendre en main.

L’internaute peut très facilement « voter » et attribuer des notes pour le contenu qu’il aime. Les moteurs de recherches prennent dorénavant cette information en compte lors de l’attribution du PageRank. (cf : les micro datas)

Nouvelles technologies :

Le web sémantique, celui des données, le symbiotique, l’ubiquitaire, l’internet des objets, les web 3D et Web OS, le cloud computing, le temps réel, la réalité , l’identité numérique, l’éthique.

Et le web 4.0 ???

l'évolution du webCette fois si, je vais vous donner mon opinion personnelle : en veillant quotidiennement sur le web on en apprend beaucoup. Qu’ai-je pu voir ces six derniers mois ?Commençons par la référence :

Quoi de neuf chez Google ?

La mise en place de google panda : Cela implique une politique de sélection et d’évaluation des contenus. Les sites de qualité sont valorisés s’ils répondent directement aux questions des surfeurs du web.

L’arrivée Le flop du réseau social Google plus, ajoute un impact supplémentaire. Les sites web sont encore plus soumis au courroux des internautes avec l’utilisation des boutons de partages « +1 » « like » « tweet » j’te kiffe j’te love… :).

La sélection des contenus, ça passe aussi par la prise en charge des micro data. Si vous ne l’avez pas encore mis en place, si vous ne savez pas ce que c’est, je vous conseille de lire d’urgence mon petit article sur les micro-datas.

Techniquement ?

Le W3C reconnaît dorénavant les micro-datascela permet d’informer indirectement le visiteur sur le contenu de votre site, en l’indexant sous forme de « fiches ». Notamment pour les recettes de cuisine ou tout élément comportant des ingrédients. Nous pouvons également indexer les produits de votre boutique, les informations sur vos membres, sur vos évènements… On peut le comprendre d’une autre manière : les micro data sont un gain de temps pour l’internaute, impliquant un taux de satisfaction, de rebond et de transformation augmentée quasi-instantanément ainsi qu’une meilleure visibilité sur le web.

Nous notons également l’arrivée du HTML5 dont je ne vais pas encore vanter les mérites. Je vais par contre m’arrêter sur la facilité de manipulation des vidéos. En effet l’internaute, du moment qu’il n’a pas d’objectif précis, se trouve être de plus en plus flemmard. C’est pourquoi choisir l’option d’une vidéo de présentation s’avère être opportun. Aujourd’hui, les possibilités techniques sont grandes. Ce support permet de créer une réelle proximité entre l’internaute et le commerçant. On vous aura prévenus : optez pour du visuel qui en jette !

Les outils de travail collaboratifs en ligne pullulent. Il serait peut être également temps de s’y mettre ? Ca vous dirait que je vous ponde un petit article très prochainement sur ma sélection des outils en ligne qui peut VRAIMENT vous simplifier la vie?

 

 

Categories: Marketing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »
<script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-10574909-4', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script>