Le Neuromarketing : Quand la publicité vous manipule.

L’éthique dans le marketing est un sujet épineux car il concerne quasiment tous nos sujets d’actualité : l’écologie, la crise, le pouvoir d’achat, la manipulation des médias …

Je vais essayer de développer ici des méthodes de communication et vous filer quelques outils pour moins souffrir de la pub.

Le NeuroMarketing agit directement sur votre subconscient

La manipulation : c’est l’action d’orienter la conduite de quelqu’un, d’un groupe dans le sens qu’on désire, tout cela sans qu’il s’en rende compte.

Imaginez un verre rempli à 50%, le boulot d’un marketeur, c’est de vous faire voir le verre à moitié plein. Il n’y a pas de mensonge ici, seulement une façon de vous faire voir les choses. Et bien le neuromarketing, c’est l’interrupteur qui vous fait changer de point de vue. Il vous reste le libre arbitre… probablement

Le neuromarketing, pour que vous compreniez mieux le concept, c’est un peu comme si vous activiez votre voix intérieure, elle vous chanterait doucement à l’oreille de passer à la caisse, sans savoir ni pourquoi ni comment. Voici une des techniques : on met quelqu’un dans une IRM, on lui fait voir des photos, des couleurs, sentir des odeurs,  et on voit comment le cerveau réagit. On cherche en fait à activer la zone du plaisir ! Une fois qu’on a trouvé le combo de la mort qui tue, on l’applique : sur une affiche, dans une boutique, un site web …

En effet, une personne dans un état d’esprit confortable est plus encline à acheter. On s’en rend tous compte quand on rentre dans une boutique de fringues surchauffée alors qu’il fait -15 à l’extérieur, que notre musique favorite sort des haut parleurs, et que la vendeuse sent agréablement bon (oui je renifle les vendeuses quand ma copine a le dos tourné et alors?). On craque bien plus facilement n’est-ce pas ? Et bien voila ! C’est du neuromarketing ! Et sachez que les procédés sont bien plus nombreux et machiavéliques que ceux-ci (recherches sur les phéromones, manipulation psychologique, images subliminales et bien sur, le fameux « 9.99 € » …)

Ah ! Au fait c’est interdit par la loi !

Art.16-14 du Code civil – Décret n° 92-280 du 27 mars 1992, article 10  – …

Ça fait sacrément réfléchir hein ?

L’omniprésence de la pub

Dans la société de consommation dans laquelle nous vivons, le plus gros moyen de communiquer reste la publicité.

Nous faisons tous de la pub !

Du réveil au coucher, du moment que nous interagissons avec les gens, nous faisons de l’auto-publicité, on se vend sans cesse à autrui et c’est totalement intéressé : obtenir une faveur, se sentir en confiance, être aimé… Et nous utilisons les mêmes principes : on ment, on enjolive, on ment, on arrondit les angles.  De nos jours, tout est donc calculé pour mettre le destinataire d’une pub ou de n’importe quel message pour qu’il ressente une certaine sensation : confort, peur, culpabilité. Je pense qu’il est important d’être conscient de l’omniprésence des techniques de marketing pour ne pas se retrouver dans le rôle du pigeon. Voici même un exemple de manipulation faite sur des publicitaires

Les pub de plus en plus choquantes

Ce qui est dommage aujourd’hui pour vendre c’est que la « créativité » des publicitaires se limite au racisme, sexisme et autres stigmatisations. Ils mettent ça sous couvert du « ah oui, mais tu comprends, il faut que ça colle à la majorité » ou bien « malheureusement c’est ce qui vend » mais il y a mille et une possibilités qui permettent de vendre en dehors des pubs lobotomisantes et vicieusement décalées. Moi je dis qu’ils ont la flemme de faire mijoter leur quelques neurones, la flemme de changer les choses … Pourtant il n’y a qu’eux qui en ont le pouvoir et ce, sans prendre de risques ! Enfin… selon moi, refuser un contrat parce qu’on y perd son âme, ce n’est pas prendre un risque.

L’évolution de la pub

Aujourd’hui, c’est la crise, les budgets com’ sont réduits ainsi que le pouvoir d’achat et les consommateurs en ont ras le bol d’êtres pris pour des jambons par tout le monde…

On a tendance à croire que les gens regardent de moins en moins la télévision, qu’ils sont de moins en moins dupes et font très attention à leur programme. Mais surprise ! C’est complètement faux, la durée d’écoute augmente chaque année, certes les gens vont de plus en plus sur internet, mais on y retrouve toutes ces émissions et le lot de pubs qui va avec. (sources : mediametrie, SNP, et le docu à la fin de l’article)

En fait la pub n’a pas évolué, c’est surtout les supports de publicité qui ont changé : aujourd’hui on utilise le web (en plus ça coûte moins cher à l’annonceur) mais surtout VOUS ! En effet, vous êtes les meilleures affiches existantes, rapport qualité/prix et taux de crédibilité confondus. Et ouais, que croyez-vous? Un like sur facebook, un commentaire sur G+ ou un tweet … Même quand vous râlez : vous participez à la diffusion de la marque !

Bon… J’ose quand même espérer qu’aujourd’hui, les publicitaires sont obligés d’être plus créatifs, plus originaux et surtout plus humains dans leur médiation culturelle car les gens sont de moins en moins dupes face à la pub!

Et l’éthique dans tout ça :

Personnellement il y a un petit truc qui m’a gêné dans ce documentaire. Le marketing est fait pour qu’une image, un logo, une pub, vous donne envie d’acheter le produit en question. La pratique est courante. Et quand vous feuilletez un magazine avec de belles photos qui mettent en valeur le produit, c’est le même principe. Le neuromarketing est seulement le fait d’optimiser cette pratique en y incorporant les sciences.

Ce que je veux dire, c’est que faire de la pub,c’est manipuler et influencer les esprits, le neuromarketing aussi : On peut donc se demander où doit être posée la limite, et croyez-moi, ce n’est pas évident…

L’émission nous dit que les deux grandes techniques pour « vendre », c’est déclencher une émotion positive et connecter l’objet de la vente à un souvenir (consciemment ou non)… Mais nous faisons tous cela ! Dès que l’on discute avec quelqu’un,que l’on regarde un coucher de soleil, que l’on choisit sa photo de profil sur Facebook ou que l’on prend une douche bien chaude.

On n’a pas besoin d’un IRM pour savoir que telle ou telle couleur agira sur notre inconscient, que le sapin fait référence à Noël, et qu’un rond fait référence à la femme, la mère. Alors pourquoi l’utilisation de la science à ces fins serait-elle illégale ? On l’utilise bien pour tuer des gens et faire la guerre ?


 

>> Mon opinion, c’est qu’on fait un peu l’amalgame entre les techniques de vente et la qualité du produit proposé, ou bien un produit qui peut nuire à votre santé. Malheureusement  au nom du profit, beaucoup d’entreprises privilégient l’investissement dans le marketing plutôt que dans la qualité du produit… Heureusement qu’on a la possibilité de choisir notre clientèle !

Vous devriez trouver ça bizarre non ? Mon métier c’est faire de la pub, embellir les choses tout, ça tout ça…

Et pourtant je passe mon temps à la lyncher à balancer tout ce que sais sur ses côtés les moins reluisants… Et bien c’est normal, même si mon métier me passionne par dessus tout, je vous aime encore plus.

  • je n’ai pas envie qu’en tant que communiquant vous tombiez dans la facilité ! Respectez-vous, respectez votre métier et vos valeurs ! Ne faites pas aux autres ce que vous ne voulez pas qu’on vous fasse.
  • Je n’ai pas envie qu’en tant que commerçant, vous voliez vos meilleurs ambassadeurs. Alors investissez intelligemment dans votre publicité et vous obtiendrez le respect de vos fans et à long terme, un meilleur chiffre.
  • Je n’ai pas envie qu’en tant que consommateurs vous soyez les victimes de ce système. Et je fait tout ce qui est en mon pouvoir pour aiguiser votre esprit critique alors continuez de me suivre et n’hésitez pas a partager cet article.

Vous êtes d’accord avec moi ? Peut être pas ?  A vos commentaires!

Pour aller plus loin :

Encore un excellent documentaire sur l’influence des médias, mais plus axé sur la télévision :

 

Categories: à chaud !!! Humour / Détente Marketing

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »
<script> (function(i,s,o,g,r,a,m){i['GoogleAnalyticsObject']=r;i[r]=i[r]||function(){ (i[r].q=i[r].q||[]).push(arguments)},i[r].l=1*new Date();a=s.createElement(o), m=s.getElementsByTagName(o)[0];a.async=1;a.src=g;m.parentNode.insertBefore(a,m) })(window,document,'script','//www.google-analytics.com/analytics.js','ga'); ga('create', 'UA-10574909-4', 'auto'); ga('send', 'pageview'); </script>